SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

Ordre de convocation des hommes appartenant aux classes 1907-1908-1909-1910-1911

Il est ordonné à tous les réservistes des classes de 1907, 1908, 1909, 1910, 1911, en résidence en Nouvelle-Calédonie et Dépendances et aux Nouvelles-Hébrides, appartenant au service armé ou auxiliaire, ainsi qu'aux volontaires qui ont adressé des demandes pour prendre part à la guerre et qui ont été reconnus aptes à faire campagne en Europe, de se présenter à la Caserne d'Infanterie à Nouméa […]. Il est rappelé aux hommes appartenant aux classes convoquées que ceux qui n'auraient pas rejoint aux dates indiquées sans motif valable ou qui tenteraient de se soustraire à leurs obligations militaires du temps de guerre, seraient poursuivis pour insoumission, conformément à la loi, et traduits devant un Conseil de guerre.

Nouméa, le 13 mars 1915. Le Gouverneur de la Nouvelle-Calédonie et Dépendances J. REPIQUET.

Nota : Tous les effets d'habillement demandés ne pouvant parvenir dans la Colonie avant le départ du Sontay, les réservistes sont invités à se munir d'effets pour la traversée et d'une bonne paire de souliers. L'habillement complet leur sera donné à l'arrivée en France.

Source : extrait du Bulletin du commerce du 13 mars 1915.

Télégramme du Gouverneur REPIQUET aux présidents des Commissions municipales, syndics des Affaires indigènes et médecins dans l'intérieur (janvier 1916)

Honneur vous prier commencer recrutement indigènes volontaires pour durée guerre dès réception présent télégramme. On doit aisément lever un homme valide sur 10 canaques imposables. Grandes tribus supérieures à 100 imposables peuvent fournir un homme en plus. Avantages sont : prime 200 frs payables Nouméa, paye journalière 0,50, ration normale à peu près comme celle des troupes blanches devient plus forte en France, habillement complet neuf, grade accessible à tout indigène parlant, écrivant français. Eventuellement, primo, allocation mensuelle de 6 à 5 frs consentie aux familles nécessiteuses sur demandes après enquête favorable préalable ; secundo, retraite en cas de blessures, infirmités provenant de campagne de 125 à 200 suivant gravité préventive sur veuve orphelins. Récompense honorifique pour bravoure action éclat les mêmes que troupes blanches ; […] Tous agents Administration sont invités user leur influence pour faire comprendre aux Chefs leurs obligations morales se rendre dignes participer à la victoire. Efforts demandés peu importants en regard larges avantages consentis indigènes témoignant qu'ils ont compris haut intérêt que leur porte la France en répondant en nombre à la mère patrie et qu'ils sont prêts à faire comme les Blancs pour être entièrement classés comme eux. Prière télégraphier nombre engagements reçus tous les samedis, signalez-moi toute influence ou opposition ouverte ou latente d'où qu'elle vienne tentant à mettre obstacle au recrutement par conseils aux indigènes. Imprimés vous parviendront incessamment.
Signé REPIQUET

Source : Collection Archives communales de Koumac, in 1914-1918, Mémoires océaniennes de la Grande Guerre, Chronique calédonienne, Musée de la ville, novembre 1999, p 50.

Livres

Sylvette BOUBIN-BOYER
Sylvette BOUBIN-BOYER

De la Première Guerre mondiale en Océanie
Les guerres de tous les Calédoniens *
Edition ANRT, 2001


De la Première Guerre mondiale en Océanie
Les guerres de tous les Calédoniens **
Edition ANRT, 2001
Chantal ANTIER-RENAUD

Les soldats des colonies dans
la Première Guerre mondiale
Edition OUEST-FRANCE, 2008

Revues

Bulletin n° 31 de la SEH-NC
Bulletin n° 121 de la SEH-NC

2ème trimestre, 1977


4ème trimestre, 1999


MWÀ VÉÉ : Les Kanak et la Grande Guerre
        RHA : Le Bataillon du Pacifique        

n° 11 - décembre 1995


21ème année - n° 3 - août 1965

Sitographie